Celui qui avait leaké la Switch avant sa sortie plaide coupable pour piratage de Nintendo

0
26
PUBLICITÉ

Ryan Hernandez a plaidé coupable à des crimes fédéraux liés à un plan de piratage de Nintendo qui a entraîné la fuite d’informations préalables à la diffusion de la Switch.

Selon le ministère américain de la Justice, Ryan Hernandez, 21 ans, basé en Californie, et un associé ont piraté un employé de Nintendo en 2016 pour tenter de voler des informations confidentielles à la société. En 2017, le FBI a contacté Hernandez et ses parents pour l’avertir des conséquences d’un futur piratage.

Mais entre juin 2018 et juin 2019, Hernandez a continué à s’introduire sur plusieurs serveurs Nintendo et à accéder illégalement à des informations de l’entreprise.

A lire  Zelda Link's Awakening disponible sur eShop

Hernandez s’est ensuite vanté de ses succès sur Twitter, Discord, et sur son forum de discussion personnel “Ryan’s Underground Hangout” où il discutait des informations confidentielles trouvées lors du piratage de Nintendo, ainsi que du partage des vulnérabilités du réseau de Nintendo. En conséquence, le FBI a fait une descente au domicile de Hernandez en juin 2019 et a trouvé “des milliers de fichiers confidentiels de Nintendo”.

Il a en outre été accusé de possession d’images pédopornographiques.

Hernandez a accepté de payer 259 323 dollars à Nintendo dans le cadre de son accord de plaider coupable. Sa peine complète n’a pas encore été déterminée, mais il risque jusqu’à cinq ans de prison pour piratage informatique et jusqu’à 20 ans pour possession d’images et vidéos pédopornographies.

A lire  Vers une annulation de l'E3 2020 ?

Sachant qu’aux Etats-Unis les peines sont cumulées.

PUBLICITÉ